A la découverte des tiers-lieux (5/6): les télécentres

Avant dernier volet de la revue sur les tiers-lieux: les télécentres

Un télécentre met à disposition un environnement professionnel donnant accès à des ordinateurs, à l’Internet et à d’autres technologies de l’information et de la communication. Les utilisateurs sont pour la plupart des employés qui souhaitent travailler de manière flexible près de chez eux tout en retrouvant l’ensemble des services du bureau et parfois même des services complémentaires de proximité (conciergerie, crèche, etc..)

croquis de télécentre
Télécentre - Croquis par LBMG Worklabs

La notion de télécentre n’est pas nouvelle mais elle a eu du mal à prendre en France. Différents programmes de soutien ont été lancés en France par la DATAR depuis plus de 10 ans mais sans atteindre le succès escompté. En France on compte aujourd’hui une cinquantaine de télécentres présents principalement dans des zones rurales. Parmi les plus connus :

Un nouveau souffle?

Cependant, avec la multiplication des accords de télétravail dans les grandes entreprises et des velléités de télétravail de plus en plus grandes chez les salariés, de nouveaux besoins se créent. Le concept du télécentre a donc été relancé depuis deux ans et de nouvelles initiatives voient le jour. Elles ciblent majoritairement, à la différence des espaces de coworking, une clientèle de salariés et elles ont pour objectif principal de créer des réseaux de télécentres interopérables et présents en milieu urbains et péri-urbains.

Le projet le plus abouti à ce jour est porté par l’association ARA21 qui milite pour « la création d’un réseau d’espaces de travail mutualisés » permettant « de rapprocher individu et travail, de donner accès aux technologies et réseaux numériques et d’associer lieu de travail et lieu de vie. » (En savoir plus sur le site d’actipole21).

En parallèle, une  initiative similaire portée par le Cluster Green and Connected Cities vise à la création d’écocentres.

Une promesse de services

Le développement de ces nouvelles formes de télécentre pourrait donc représenter un enjeu de taille pour la productivité des entreprises, l’attractivité des territoires et le bien-être des salariés. Les modèles économiques de ces espaces doivent encore être améliorés et l’apparition de cette nouvelle génération de télécentres (à partir de fin 2010) permettra de confirmer la concrétisation d’une alternative concrète aux bureaux classiques.

Les plus de ce type de lieux:

  • Equipe d’accueil spécialisée
  • Mise en réseau entre télécentres
  • Ancrage territorial très fort
  • Services professionnels de haut niveau

Les inconvénients:

  • Une offre encore limitée en France
  • Une gamme de prix et des modèles économiques à définir
  • Service encore peu connu des entreprises

Si demain un télécentre apparaît près chez vous, sauterez-vous le pas?


3 thoughts on “A la découverte des tiers-lieux (5/6): les télécentres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *