Coworking Week: Ca balance pas mal à Marseille!

La Coworking Week a connu sa 4e édition du 29 mai au 2 juin, et Neo-nomade y a participé ! Au programme : créer du lien entre les différents acteurs du territoire, fédérer l’ensemble des professionnels de la création d’entreprise, positionner Marseille comme une région dynamique et innovante et mettre les projecteurs sur les différents partenaires et espaces de coworking qui soutiennent le projet.

La Coworking Week qu’est-ce que c’est?

Impulsée en 2013 par Christophe Gauthier, président fondateur de Groupunion, l’un des espaces de coworking précurseur à Marseille, la manifestation s’articule autour de workshops créatifs, d’ateliers thématiques, de petits déjeuners de travail et d’afterworks collaboratifs. Le but final : souder toute une communauté de startups, d’entrepreneurs, d’indépendants, de créatifs, d’étudiants, d’institutions, d’entreprises, d’investisseurs… en partageant les savoirs.

L’idéal visé ?  Mutualiser les idées en valorisant l’écosystème local pour créer une dynamique économique qui replace l’humain et l’échange au centre des projets d’intérêt commun.

Mais aussi… rendre compte des tendances profondes de société et avancer au plus juste des nouveaux besoins sociétaux et d’entreprises. C’est d’ailleurs dans cette perspective que notre équipe a animé le 1er juin une table ronde autour de la question suivante : « Télétravail & Coworking. Si la tendance devenait un standard ? ». Autour de nous, une vingtaine de participants, représentant tous les acteurs essentiels à la réussite des évolutions de demain, qui ont répondu à notre appel et contribué à la discussion.

Table ronde chez Make it Marseille, crédit photo Elena Focsa

Quelles nouveautés?

Pour ceux qui seraient novices dans le monde du « coworking », cette nouvelle façon de travailler tend depuis plusieurs années déjà, à réunir des freelances, des entrepreneurs, des indépendants qui partagent un même lieu de travail et en fond un endroit d’apprentissage et de rencontres. Néanmoins les espaces de coworking amorcent eux aussi une évolution et se dirigent de plus en plus vers de nouveaux services et de nouveaux publics en s’ouvrant, pour leur temps de télétravail, aux salariés des entreprises traditionnelles. De grandes sociétés sautent peu à peu le pas, et rejoignent le mouvement de la mobilité et flexibilité dans le travail. Par exemple, chez Neo-nomade, nous accompagnons sur ces sujets des sociétés comme le Crédit Agricole ou Capgemini. Ces entreprises amorcent ainsi le démantèlement d’un management souvent rigide, pour moins de temps de transport, plus d’alternatives, et un nouveau confort des salariés.

Les nouveaux espaces de coworking?

Marseille abrite à présent une grosse cinquantaine d’espaces, ce qui représente une belle évolution en seulement quelques années. Group Union est le premier espace marseillais à s’être imposé comme un coworking capable de fédérer une communauté d’entrepreneurs autour de valeurs communes. Ouvert en 2012, le lieu a fait des émules et entrainé dans son sillon des acteurs qui sont devenus de vrais animateurs pour la Coworking Week. Ainsi Smack Coworking a pris un rôle de relais fort dans l’organisation de cet évènement et entend porter haut les couleurs du coworking. D’ailleurs, le lieu collabore avec Neo-nomade, et accueille toutes les semaines des salariés télétravailleurs qui s’intègrent parfaitement à la communauté de résidents.

Groupunion. Crédit photo Elena Focsa

Cette perspective du télétravail de salariés dans les tiers-lieux, a nourrit la réflexion de nouveaux acteurs sur le marché, qui se positionnent à la croisée des chemins. Entre coworking traditionnel et bureaux classiques, les espaces prônant le « smart-working » pour des utilisateurs provenant surtout de grosses entreprises sont en plein essor. Ainsi l’espace marseillais « I lov’it Worklabs » vient d’ouvrir ses portes.

Crédit photo ilovitworklabs.com

Son créateur Guillaume Pellegrin, s’est appuyé sur sa propre expérience de chef d’entreprise en recherche de locaux, pour concevoir un espace répondant à un besoin de flexibilité (concernant notamment les volumes et la durée d’engagement) et totalement adapté à l’usage des salariés. Chez lui, un cadre très professionnel avec une grande touche de design, d’écologie et des espaces pensés pour se réunir autant que travailler seul sans être déconcentré.

Laissons le mot de la fin de notre présentation à Christophe Gauthier, initiateur de la Coworking Week :

« Créée en 2014 à Marseille, la Coworking Week a terminé sa 4ème édition une fois de plus en beauté ! Une année particulièrement intéressante car nous avons réussi à réunir plus de 24 lieux dans la métropole d’Aix et de Marseille et organisé une soixantaine d’évènements. Une semaine consacrée aux échanges, au partage de compétences, aux rencontres dans une ambiance à la fois studieuse et décontractée… A l’image du coworking comme on le vit tous les jours. 

Nous avons déjà identifié de nouveaux axes de progrès pour l’année prochaine pour rendre cet évènement plus incontournable encore. J’aimerais voir la Coworking Week prendre une dimension nationale et pour cela je suis déjà en contact avec quelques grandes villes qui m’ont fait part de leur intérêt. J’aimerais aussi impliquer d’autant plus nos partenaires et plus particulièrement les entrepreneurs « food » locaux. Etre coworker doit devenir une force et un atout pour toutes les personnes qui souhaitent travailler autrement…  j’aimerais donner au plus grand nombre la possibilité de travailler dans des lieux où l’on se sent bien et où de nombreux privilèges sont offerts pour accélérer son business.

A l’année prochaine comme chaque année la dernière semaine de Mai! »

Le traditionnel beach volley de fin de Coworking Week. Crédit photo Elena Fosca.
Le traditionnel beach volley de fin de Coworking Week. Crédit photo Elena Focsa

 

Cette 4ème Coworking Week, referme donc ses portes en ayant généré une profusion d’idées, de perspectives à défendre et de projets à construire. Rendez-vous donc l’an prochain à Marseille pour la suite de l’aventure.

Pour aller plus loin:

Pourquoi adopter le coworking?

Neo-nomade.com

Julie Droin

Julie Droin

Julie a rejoint LBMG en Avril 2017 en tant que Workspace Explorer. Elle est en charge de la communauté d'espaces de Neo-nomade, de son animation ainsi que de la qualité de services proposés aux clients. Elle participe à la bonne intégration des salariés télétravailleurs dans les différents tiers-lieux de France ainsi qu'à la stratégie de développement de l'implantation de Neo-nomade sur le territoire. Riche de ses expériences en gestion de projet, marketing et évènementiel dans de grandes entreprises, c'est naturellement que ses goûts personnels l'ont amené à s'intéresser à la flexibilité du travail et notamment aux espaces qui rendent cela possible. Diplômée d'un master en management et d'une licence en commerce et communication, Julie a précédemment travaillé au Canada, en Espagne et en Indonésie ce qui a développé son goût pour le changement et les structures souples et innovantes.

One thought on “Coworking Week: Ca balance pas mal à Marseille!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *