Le Comptoir Numérique, coworking et pratiques 2.0 à Saint Etienne

De passage à Saint Etienne, nous avons visité le Comptoir Numérique, un espace de travail et d’échanges atypique et innovant. L’espace ouvert en 2010, sous l’impulsion de l’association Zoomacom, est un véritable laboratoire d’idées à mi chemin entre un espace de coworking et un Espace public numérique 2.0.

Le Comptoir numérique serait-il le tiers-lieu de demain ?

Un mode de gestion public privé innovant

Le Comptoir Numérique est un tiers-lieu qui regroupe un espace de coworking, un espace de pratiques et de médiation aux usages numériques et une structure d’appui aux acteurs de l’économie, sociale et solidaire (ESS) de l’agglomération Stéphanoise. Mais bien au-delà d’ un espace de travail flexible, le Comptoir numérique se veut d’être un lieu d’interaction sociale et de création collaborative.

A l’heure où de nombreux espaces de coworking français se posent la question du mode de gestion à adopter (associatif ou privé), le Comptoir numérique a opté pour une approche innovante. L’espace coworking est géré par la coopérative « Openscop ». Les activés d’accompagnement aux pratiques numériques (formation des gestionnaires EPN, sensibilisation des seniors au numérique, …) et d’animation du lieu sont quant à elles, réalisées par l’association Zoomacom.

Des animations grand public, ouvertes aux coworkers

Le concept d’EPN 2.0 et une multitude d’animations numériques ont été mises en place pour mieux répondre aux groupes et associations : des Barcamp, Cowocamp, Aperocamp ont été créés. Le Comptoir numérique a même lancé un Papycamp pour répondre à une demande très forte des seniors. Ces papycamps permettent notamment aux seniors de se former entre eux en mode collaboratif et ainsi de reprendre confiance tout en s’ouvrant sur le monde du web.

Vous pouvez retrouver l’ensemble des activités proposées sur le site du Comptoir Numérique.

Et l’espace de coworking dans tout ça?

L’espace de coworking apporte une solution alternative pour les travailleurs nomades habitant à proximité ou de passage à Saint Etienne. Une dizaine de postes sont disponibles avec un accent fort porté sur le collaboratif bien évidemment. A ce jour, il y a 6 résidents et une trentaine de coworkers ponctuels. A terme, une soixantaine de coworkers pourrait être accueillie sous une forme ponctuelle.

Il y a plusieurs tarifs : 9€ la demi-journée, 15euros la journée et 280 euros pour le mois. Des forfaits pour 10 utilisations sont également disponibles avec un golden ticket permettant d’offrir à une connaissance le test gratuit de l’espace.

Coworker au comptoir numérique, c’est accéder à un bureau mais surtout s’immerger dans un lieu immergé dans l’économie solidaire et le collaboratif. Cerise sur le gateau, il est possible pour les coworkers de participer aux activités et formations gratuites organisées par Zoomacom.

Quel avenir pour le Comptoir Numérique ?

Inspiré du modèle économique des logiciels libres (libre ne veut pas dire gratuit, et inversement…), les fondateurs souhaitent permettre à chaque territoire qui le souhaite de duppliquer, créer ou adapter son tiers lieu en utilisant le « code source » du Comptoir Numérique, ce qui est déjà le cas avec « Fil numérique » de Grand Roanne par exemple. « 1 qui paie et 9 qui utilisent », une proposition économique, sociale et solidaire qui tient à cœur de cette belle équipe motivée.

Autre initiative à suivre, le projet Movilab qui milite pour « le passage à l’échelle de modes de vies durables ! » et dans lequel Zoomacom apportera son expérience du Comptoir Numérique en invitant d’autres porteurs de projet à bâtir des tiers-lieux sur les bases de l’expérience stéphanoise.

Pour en savoir plus sur le Comptoir numérique de Saint-Étienne, rendez-vous sur leur site et n’hésitez pas à contacter Delphine et Yoan Duriaux. Et visitez la fiche de l’espace sur neo-nomade.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *