Le réseau de télécentres de Seine-et-Marne prend forme

Vers un réseau de télécentres en Seine-et-Marne

Le sujet des télécentres et coworking bouge en Île-de-France ! Après l’appel à projets lancé par la région Île-de-France en février et dont les lauréats seront connus le 12 juillet 2012, c’est au tour de la Seine-et-Marne de soutenir la création de télécentres. Hier, se tenait l’Assemblée Générale de lancement de l’Association Initiatives Télécentres 77, structure de soutien et de mise en réseau des différents projets de télécentres et coworking du département.

Cette association, présidée par Gérard Eude et soutenue par le Conseil Général de Seine-et-Marne et Seine-et-Marne Développement accompagnera les collectivités et les porteurs de projet dans la création de télécentres. La volonté de rassembler les initiatives et de créer un réseau de télécentres confirme la dynamique enclenchée par le département en 2011 (cf. Etude de marché sur le télétravail et les télécentres en Île-de-France par Seine-et-Marne)

Plus de 15 projets en cours en Seine-et-Marne

Le sujet des télécentres est au coeur du développement des usages numériques en Seine-et-Marne. La problématique rurale/urbain a été dans ce cadre au cœur des échanges. Les télécentres ruraux devront sans doute donner accès à plus de services publics et nécessiteront un soutien public plus fort pour équilibrer leurs modèles. Pour les télécentres urbains, la grande majorité des collectivités envisagent d’aider dans la recherche voire la mise à disposition de locaux. Elles ne souhaitent cependant pas intervenir dans la gestion de ces lieux et envisagent plutôt de laisser la gestion à des opérateurs privés.

A l’occasion de l’AG, une revue des projets a été effectuée mettant en avant une dynamique forte avec plus de 15 projets recensés (50% urbain et 50% ruraux) dont voici une première liste avec quelques détails par projet :

CA Pays de Fontainebleau
(espace de 1000 m² à proximité de l’Insead, début d’opération dans moins d’un an, appel d’offre prévu pour trouver un gestionnaire)

Val d’Europe Serris
(100 à 120 postes de travail visés, collaboration prévue avec l’Université)

CA Melun Val de Seine
(espace de 1500 m² situé à 100 m des quais de la gare de Melun pourrait sous réserve de validation être utilisé comme télécentre avec la volonté de redonner aux TPE un accès au numérique et d’offrir une alternative aux télétravailleurs pendulaires habitant à Melun sachant que 30 000 personnes prennent le train et le trafic augmente de 5% par an.

CA Pays de Meaux
Début de réflexion poussée par les demandes d’utilisateurs locaux.

Au sein de ce CA la Commune de Trilport a également un projet

  • intégré dans la réflexion d’un eco-quartier ;
  • à côté de la gare de Trilport, situé dans une pépinière de bureaux avec une vingtaine d’entreprises ;
  • totalement piloté de manière privée.

CA de Sénart (Projet de télécentre situé à proximité du Carré Sénart)
Mais également un projet intégré à la pépinière de Sénart qui apparait comme une offre complémentaire du télécentre et une évolution intéressante du fonctionnement de la pépinière.

CA Marne et Chantereine
(2 lieux prévus dont un à Chelles)

CC Pays de l’Ourcq
(Projet de Lizy sur Ourcq, possible dans une pyramide fibrée et à proximité de la gare)

CC Brie des Morin
(Créer un espace multiservices éventuellement dans un espace avec une salle de visio-conférence à racheter)

CC Môret-sur-Loing

CC de coulommiers

Commune de Mouroux

CC des Pays de Seine

Pépinière Aéropole

Parmi tous les projets évoqués, très peu ont mis en avant la dimension de travail collaboratif. Le projet de coworking porté par les étudiants de l’Université Paris-Est Marne la Vallée sur Serris suite à une expérience de Living Lab à Birmingham complète donc le panorama d’initiatives avec une optique coworking plus forte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *