Télécentres : la Seine-et-Marne lance la 1ère étude de marché française

Les Télécentres, ces espaces dédiés au travail à distance et au nomadisme, tout le monde en parle. Mais la question se pose de savoir si les entreprises et les travailleurs sont prêts à utiliser des télécentres, sous quelles conditions et à quels tarifs.

Pour la première fois en France, une vaste enquête initiée par Seine-et-Marne Développement, est menée pour répondre à ces questions.


La France compte une quarantaine de Télécentres sur son territoire, majoritairement implantés dans le monde rural. Mais depuis la mise en place d’infrastructures de ce type aux Pays-Bas et aux États-Unis (ici un exemple parmi de nombreux autres), l’idée de créer des Télécentres en milieu urbain trouve un écho significatif auprès d’un grand nombre d’acteurs.

DE L’IDÉE AU MODÈLE ÉCONOMIQUE

Quel est le modèle économique d’un télécentre urbain ? Les entreprises pratiquant le télétravail sont-elles prêtes à utiliser ces espaces ? Quels services et équipements attendent-elles ? Les travailleurs indépendants seront-ils également intéressés ? Il était temps de se mettre à jour, et d’étudier la faisabilité d’un tel projet.
A l’origine de cette étude de marché: Seine et Marne Développement, l’agence économique du Conseil  Général. « Déjà en avance dans le déploiement d’infrastructures numériques, le département de Seine-et-Marne travaille au développement des usages, et envisage de soutenir la création d’un réseau de télécentres sur son territoire », indique Gérard Eude, Président de Seine-et-Marne Développement.
L’étude de marché doit en effet permettre de valider la pertinence économique de ce programme, qui débuterait dès 2012.

PREMIERS RÉSULTATS EN OCTOBRE

Réalisée par le cabinet LBMG-Worklabs, l’étude de marché «Télécentres» vise à prendre la température sur ce sujet en Ile-de-France. Seront ainsi interrogées :

  • 25 grandes entreprises parmi lesquelles Areva, Atos, Cap Gemini, Dassault, le Ministère des Finances, IBM, SFR, Siemens, Vivendi… « Nous comptons également interroger Air France, Bouygues, Cisco, Eurogroup, Generali, Renault, la RATP, Total… » précise Frantz Gault, du cabinet LBMG Worklabs.
  • Plusieurs centaines de PME et d’indépendants, via le sondage en ligne relayé sur plusieurs sites, tels que neo-nomade.com ou ze-village.net.





« Il y a une pléthore d’études sur les télécentres et la pratique du télétravail en France, mais il manquait une étude de marché de grande ampleur », ajoute Nathanaël Mathieu, également en charge de l’étude. Lancée début septembre, l’étude devrait fournir ses premiers résultats d’ici quelques semaines. Affaire à suivre donc.

Contact :
François-Xavier DEFLOU, Directeur Général de Seine-et-Marne Développement – Tel : 01 64 14 19 16.

A propos de Seine et Marne Développement : Seine-et-Marne Développement est l’agence économique créée par le Conseil Général de Seine-et-Marne. Certifiée ISO 9001-2008 (seule une agence économique sur quatre l’est au niveau national), elle promeut le dynamisme du territoire en déployant toutes les synergies possibles entre ses acteurs économiques, tant privés que publics. Ses principales missions: informer, conseiller et animer. Présidée par Gérard Eude, Vice-Président du Conseil général, et dirigée par François-Xavier Deflou, elle compte une vingtaine de collaborateurs répartis sur 2 sites: Melun et Marne-la-Vallée.

One thought on “Télécentres : la Seine-et-Marne lance la 1ère étude de marché française

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *