Télétravail et tiers-lieux : revue du 26/08/11

Retrouvez dans notre revue de presse hebdomadaire notre sélection de l’actu du télétravail et des tiers-lieux. Études, nouveautés, faits marquants… Que retenir cette semaine?

Remue-ménage au bureau !

Le 24 août dernier, Le nouvel Economiste.fr consacrait un article au «space planner». Ce métier, relativement récent, est apparu quand « la pression au mètre carré s’est accentuée », et que les entreprises n’ont alors vu dans l’aménagement qu’une affaire de coûts. Le space planner était alors chargé de réaménager à moindre coût l’espace, et de le rationaliser au maximum. Toutefois, un aménagement induit un climat social particulier, notamment quand il est lié à un moment de rupture dans l’entreprise (comme un déménagement).

Vous avez dit « optimiser »?

Pour élaborer son projet, le space planner doit donc non seulement intégrer les aspects techniques, architecturaux et esthétiques, mais il doit travailler en collaboration avec les salariés et prendre en compte les retours utilisateurs. «Optimiser l’espace de travail afin de le rendre plus performant», tel est en substance le rôle des space planners. Dans les faits cependant, les missions de space planning restent centrées sur l’organisation du bâtiment, et négligent trop souvent les attentes grandissantes des salariés en matière de mobilité ( +de 30% intéressés par le télétravail ).

A l’heure de la dématérialisation, les entreprises pourraient optimiser leur empreinte immobilière sans rogner (encore) sur les mètres carrés alloués à chaque salarié. Dans cette optique, des entreprises, comme Atos Origin, testent la mise en place de programmes de travail distribué. Centrée autour d’un siège fonctionnant comme un « hub », cette organisation fait la part belle au nomadisme, au télétravail à domicile ou en télécentres du passage.

COWORKING SPACES EPHEMERES

Mercredi, Shareable publiait sur son blog un article intitulé ”How To Create A Pop-Up Coworking Space“. L’idée est de créer un espace de coworking éphémère. Il s’agit de répondre à une demande en organisant un espace et de le fermer une fois que le besoin a été comblé. Ces espaces pop-up sont en fait la déclinaison des boutiques éphémères. Ce concept, apparu aux États-Unis, est simple : une marque installe provisoirement une boutique et met en évidence dès l’ouverture, sa date de fermeture. Créer le buzz et donner un sentiment d’urgente consommation. Le principe des « pop-up coworking spaces » laisse évidemment de côté cette dimension mercantile, et s’attèle à sensibiliser au travail collaboratif et à l’encourager.

Pop-up et hop hop, un bureau tout prêt !

Comme le montre un précédent article de Shareable sur le sujet, il n’y a pas de raisons particulières à ces pop-up, si ce n’est finalement de montrer que l’on peut travailler de n’importe quel endroit…

Le télétravail, c’est la liberté !

« La liberté de travailler n’importe où », telle est la définition donnée par Nathanaël Mathieu dans un article paru sur le blog de teletravail.coop. Ce billet s’inscrit dans une série « le télétravail vu par… » à laquelle Xavier de Mazenod, Bruno Moriset, entre autres, ont déjà participé. Dans cette contribution, Nathanaël, membre de la caravane, présente sa vision du télétravail. L’article revient également sur le mode de travail adopté par l’équipe de Néo-nomade, et vous constaterez aisément que le nomadisme est réellement inscrit dans les gênes de notre zèbre !

Bon week-end !

One thought on “Télétravail et tiers-lieux : revue du 26/08/11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *