Volumes Coworking : un espace 3 en 1 « coworking, making, fooding »

Situé dans le célèbre quartier de la Mouzaia dans le 19ème arrondissement, VOLUMES Coworking est un espace de accueillant indépendants, entreprises en voie de développement mais aussi des créateurs, architectes et autres potentiels résidents ou nomades. Pensé comme un outil de travail collaboratif et multifonctionnel donnant à ses utilisateurs les moyens de concevoir et de réaliser tous projets divers et variés.

Volumes Coworking

Bonjour Francesco, tu es l’un des deux fondateurs de Volumes coworking. Pour nos lecteurs, pourrais-tu te présenter et nous raconter un peu ton parcours et comment tu as eu l’idée de créer un espace de coworking ?

Je suis architecte et j’ai toujours travaillé dans des contextes transdisciplinaires : avec des ingénieurs, des artistes, des sociologues, des urbanistes. En 2010, j’ai participé à dreamhamar, un projet de conception collaborative pour un espace public en Norvège. J’ai alors compris que le métier de l’architecture aurait dû s’ouvrir à une approche plus ouverte et participative. J’ai donc créé un premier espace de coworking prototype, Superbelleville. Ensuite j’ai décidé de me consacrer à VOLUMES, un projet bien plus important et incluant un maker space et un foodlab.

Je suis architecte et j’ai toujours travaillé dans des contextes transdisciplinaires : avec des ingénieurs, des artistes, des sociologues, des urbanistes.

Peux-tu nous en dire plus sur les autres fondateurs de Volumes ainsi que tous ceux qui t’ont aidé à développer ton coworking ?

Nous sommes 4 fondateurs : 3 architectes et un artiste audio-visuel. Mais VOLUMES a été possible grâce à une communauté proche d’ambassadeurs et partenaires (en tout une dizaine de personnes) qui ont décidé de développer leur activité au sein de VOLUMES et donc contribuer à son développement. Par la suite, l’arrivée d’un 5ème associé à permis le financement complet du projet. Le soutien de notre banque, Crédit Coopératif, et l’aide reçu par La Fonderie dans le cadre de son appel à projet, ont été décisifs.

Volumes Coworking

Tu as choisi comme baseline: « coworking, making, fooding ». Que voulais-tu mettre en avant à travers ces 3 mots ?

Avec cette baseline, on voulait afficher notre credo : travailler, fabriquer, cuisiner. Nous voulions montrer que les interférences et les synergies entre ces activités sont très intéressantes. Le coworking reste le centre de nos activités. En tant qu’architecte et designer, il me semble néanmoins indispensable d’associer travail et fabrication numérique, d’où le mot «making». Enfin, la gastronomie et le social eating ont toujours été un fil commun dans mes différents projets et je n’ai pas pu imaginer un lieu de collaboration sans la cuisine. Nous avons donc conçu le foodlab après une campagne de crowdfunding réussie.

Nous voulions montrer que les interférences et les synergies entre ces activités sont très intéressantes.

Volumes Coworking

Tu as donc réussi récemment à réunir les fonds nécessaires pour ouvrir le Foodlab. Tout d’abord, l’équipe de Neo-nomade tient à t’en féliciter. Pourrais-tu nous dévoiler son concept et ce que tu souhaites en faire à l’avenir ?

Le foodlab est un lieu qui veut rendre possible l’expérimentation, le partage et l’échange dans le domaine culinaire et gastronomique. En journée, l’espace sera principalement un lieu de cuisine collaborative pour les coworkers et les voisins. En soirée, il servira plutôt pour accueillir des apéros, des dégustations, des soirées privées, des team building et des expériences sensorielles diverses. Le foodlab sera dirigé par un comité artistique composé par des designers, des chefs, des œnologues et des artistes.

Le foodlab est un lieu qui veut rendre possible l’expérimentation, le partage et l’échange dans le domaine culinaire et gastronomique.

Volumes Coworking

On ressent ta volonté d’animer la communauté via la présence notamment de ta cuisine collaborative mais aussi par l’organisation de nombreux évènements dans ton espace. Quels sont les évènements que vous organisez à Volumes coworking ? Des anecdotes à nous partager ?

Notre programmation est assez riche. Nous avons en moyenne 3 events par semaine. Tous les mardis soirs, ce sont les apéros. Ensuite, on peut avoir des meet-up sur des thèmes comme le design, la démocratie participative, l’architecture, mais aussi un programme de cine-forum, des petits concerts, des expositions d’art, des conférences, des soirées artistiques. Pour septembre, on prépare notre participation à la Paris Design Week et aussi la soirée Piano Vino, une expérience qui permettra aux participants de déguster des vins sélectionnés en accord avec le concert live du pianiste Nicolas Peigney. Une anecdote ? Pendant notre lancement, il y a quelques mois, notre programmation était tellement intense que nous avions parfois même 3 events dans la même journée ! C’était une période assez folle.

Pour septembre, on prépare notre participation à la Paris Design Week et aussi la soirée Piano Vino, une expérience qui permettra aux participants de déguster des vins sélectionnés en accord avec le concert live du pianiste Nicolas Peigney.

Volumes Coworking

Tu m’as parlé d’un projet d’espace mixant le concept d’un bureau privatif et d’un espace partagé. Une idée que tu as eue après avoir observé les besoins de ta communauté. Peux-tu nous en expliquer le principe ?

Effectivement, nous allons commencer cette expérimentation sur notre mezzanine, dans l’open space. Nous avons constaté une forte demande d’espaces résidents que nous ne pouvions pas satisfaire (presque toutes nos places résidents sont occupées). Les utilisateurs voulaient, en effet, éviter de devoir libérer leur table tous les soirs mais ils n’avaient pas forcément besoin d’un espace cloisonné. Nous avons donc conçu un escalier pour accéder à la mezzanine de notre open space qui permet de la rendre inaccessible juste en enlevant quelques marches de l’escalier. Les utilisateurs de la mezzanine ont accès à l’espace de 9h à 19h comme les nomades, mais ils peuvent garder toutes leurs affaires sur les tables, comme les résidents.

Les utilisateurs voulaient, en effet, éviter de devoir libérer leur table tous les soirs mais ils n’avaient pas forcément besoin d’un espace cloisonné.

Volumes Coworking

À Volumes, quels sont les types de ressources que tu mets à disposition et à quels tarifs ?

Je vais seulement lister les principaux : les salles de réunion sont disponibles à partir de 20 € HT / heure et 220 € HT / jour pour les non membres. Les machines de découpe laser, imprimante 3D et CNC à partir de 30 € HT / heure. Le foodlab et la cuisine professionnelle sont privatisables sur devis. Nous proposons aussi des cours de cuisine et des team building culinaires à partir de 30 € HT / personne. Nous étudions actuellement un abonnement à 40 € HT / mois qui permettrait d’accéder aux espaces communs (foodlab, cour, couloir et salles de réunion).

 

Pour mettre l’eau à la bouche de nos lecteurs, que leur dirais-tu pour les inciter à venir découvrir Volumes coworking ?

Pour mettre l’eau à la bouche il faut parler de cuisine :) Tous les mardis soir, c’est dégustation fait maison. Le midi, il se passe toujours quelque chose en cuisine : les hamburgers de Louna sont désormais cèlèbres chez nous, ainsi que les petits plats végétalien de Paint it Green Vegan et les pizzas faites maison selon la recette secrète “pizza du futur” conçu par moi-même et Camilla Malvestiti pour le magazine Usbek et Rica 😉

Volumes Coworking

Merci Francesco de nous avoir présenter ton espace, Volumes Coworking. On te souhaite une très bonne continuation pour la suite.

 

Volumes Coworking,

78 Rue Compans,

75019 Paris

Téléphone : 01 58 82 89 60

www.volumesparis.org

La fiche de Volumes Coworking sur Neo-nomade ici

 

Vous souhaitez témoigner et faire connaître votre espace ? Contactez-nous à : contact@neo-nomade.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *