[Tribune] Le coworking, un collectif de travail choisi

 

Xavier de Mazenod, fondateur du site Zevillage, nous livre dans cette tribune sa vision de la transformation du travail, et les enjeux liés à la mobilité des collaborateurs et aux espaces mis à leur disposition.

Xavier de Mazenod évoque la transformation du travail, le coworking

xavier de mazenod, transformation du travail, coworkingLorsque j’ai lancé le site Zevillage en 2004, j’avais l’ambition d’un site participatif pour imaginer le « travailler du futur » afin de travailler mieux et de vivre mieux, avec tous les acteurs concernés : entreprises, collectivités publiques, salariés et travailleurs non-salariés. A l’époque, les nouvelles formes de travail n’en n’étaient qu’à leurs balbutiements. Il aura fallu moins d’une décennie pour voir le phénomène prendre forme, puis s’envoler. En cette période passionnante, qui bouscule aussi tous les codes, nous avons plus que jamais besoin d’éclairer les décideurs pour qu’ils découvrent, s’approprient et adoptent ces nouvelles approches du travail. C’est donc avec plaisir et conviction que j’ai associé Zevillage au livre blanc de Neo-nomade : « Coworking, les nouveaux bureaux de l’entreprise ».

 

La transformation du travail à l’œuvre

Télétravail, espaces de coworking, tiers-lieux, future of work, nomadisme, flex-office… ces nouvelles organisations semblent incontournables. Les directions des entreprises se retrouvent en première ligne, bien souvent poussées par la demande de leurs collaborateurs.

De leur côté, les directions sont de plus en plus sensibles aux questions de qualité de vie au travail ou aux problématiques de déplacements. Moins de trajets domicile-travail, ce sont des économies d’argent, de stress, de temps perdu, de CO2. Mais cela représente aussi plus de productivité ! Sans parler du sujet immobilier quand on sait que les bureaux sont vides en moyenne 50% du temps, cela fait réfléchir à l’optimisation et à la flexibilité.

 

ZevillageLe coworking, un nouvel espace de travail choisi

Dans ce mouvement de transformation du travail, l’essor des coworking est très intéressant. Non seulement les salariés y trouvent le confort et les services, mais encore une communauté qui vit, qui stimule et qui s’enrichit des échanges. Ces espaces permettent de remplacer un collectif de travail « subi » par un collectif « choisi ».

 

On observe que ce mouvement du coworking est en train de passer à une nouvelle étape. Le marché a acquis une certaine maturité, l’offre est de plus en plus structurée, les médias en parlent de plus en plus souvent et l’arrivée d’offres de grands opérateurs comme Bouygues avec la gamme Nextdoor, Regus avec Spaces ou WeWork rassurent les grandes entreprises. Les directions RH vont rapidement comprendre que le coworking est créateur de valeur pour les salariés. La Villa Bonne Nouvelle d’Orange, en plein centre de Paris, en est une excellente illustration : là, dans un espace de corpoworking (coworking interne), des équipes projets du groupe côtoient des startups et des freelances dans un cadre très différents de leurs bureaux habituels.

 

Que l’on parle de coworking, de télétravail ou plus généralement de qualité de vie au travail, on ne peut pas aborder ces questions de façon isolée. Il s’agit d’une réflexion globale que doivent mener les entreprises et les employeurs publics à propos de leur transformation pour rester en phase avec la réalité du XXIe siècle et les nouvelles attentes des salariés.

 

Pour découvrir l’intégralité de cette tribune « Xavier de Mazenod évoque la transformation du travail, le coworking », téléchargez dès maintenant le premier livre blanc pour comprendre et adopter ce nouveau mode de travail : « Coworking, les nouveaux bureaux de l’entreprise ».

profil-pics-marie-02 Vous souhaitez plus d’informations sur ces retours d’expérience et méthodologies de mise en place de ces solutions pour votre entreprise ? Contactez Marie, elle se fera un plaisir d’échanger avec vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *